AOP pour l’huile de Rose bulgare !


Bulgarie, le 25 septembre 2014.

La Commission Européenne a rajouté un nouveau produit bulgare dans le Registre des appellations d’origine protégée (AOP) qui compte environ 1200 produits européens. Il s’agit de l’huile de Rose bulgare (bulgarsko rozovo maslo) qui a déjà une description concrète.

L’huile de Rose bulgare est une huile essentielle obtenue lors de la distillation des fleurs fraîches de Rose de Damas (Rosa Damascena Mill.)

« La qualité de l’huile de Rose bulgare est garantie par le respect de l’exigence selon laquelle la fleur de rose doit être transformée dans un délai de 10 à 15 heures après avoir été cueillie afin que la fraîcheur et la qualité de la matière première soient préservées » est écrit dans le Registre. En outre, le document stipule qu’il faut environ 3500 kg de fleurs fraîches pour obtenir 1 kg d’huile de rose. Il y a également des exigences spécifiques concernant la cueillette des fleurs qui doit commencer quelques heures avant l’aube et se poursuivre jusqu’aux premières heures matinales. La cueillette des fleurs de rose débute habituellement au mois de mai, tout d’abord dans les champs situés à environ 300 à 400 mètres d’altitude, et continue pendant 20 à 30 jours, lorsque les roses ont atteint la maturité nécessaire et qu’elles ont entre 14 et 40 pétales ouverts de couleur rose et un arôme agréable et caractéristique.

Les particularités spécifiques et distinctives de l’huile de Rose bulgare sont la richesse de ses éléments aromatiques, sa couleur jaune-verte pâle, ses très bonnes qualités fixatives, la persistance de son arôme et sa teneur équilibrée en composés volatiles et hydrocarbures.

Les caractéristiques chimiques spécifiques de l’huile de Rose bulgare sont liées aux particularités géographiques de la région, et la distinguent des huiles de rose produites dans d’autres régions du monde. L’aire de production traditionnelle de la Rose de Damas, la Vallée des Roses, blottie entre deux chaînes montagneuses, le Balkan et Sredna Gora, se situe dans le centre de la Bulgarie, à une altitude allant de 370 à 625 mètres. La région se caractérise par des sols forestiers cannelle légèrement sablonneux et perméables, ainsi que par des conditions climatiques favorables à la culture des roses, à savoir un hiver doux qui permet le bourgeonnement en février et une forte humidité au printemps qui garantit des conditions optimales pour une floraison lente et régulière durant la période de récolte.

La production de l’huile de Rose bulgare est un métier spécifique traditionnel des habitants de la Vallée des Roses. En plus de 3 siècles d’histoire, la population locale a acquis un savoir-faire unique dans le développement de matériel de multiplication et la culture de la rose, et elle a apporté des innovations technologiques dans le secteur. La récolte, qui s’effectue sur une période d’un mois environ, requiert des compétences et une adresse particulières: pendant les heures précédant le lever du soleil et jusqu’au petit matin, seules les fleurs ouvertes ou entrouvertes sont cueillies, avec les sépales, sans que soient endommagées la tige ou les ramilles. Les bourgeons non éclos sont laissés en vue d’une récolte ultérieure. Seuls les distillateurs expérimentés sont qualifiés pour apprécier à quel moment les fleurs de rose peuvent être placées dans l’appareil de distillation et pour déterminer le rapport fleurs/eau et la température idéale de distillation. Ces compétences se transmettent de génération en génération et permettent l’amélioration perpétuelle des cuves de distillation dans lesquelles l’huile de Rose bulgare est fabriquée, ce qui garantit le maintien de sa qualité.

Reine des fleurs à juste titre

L’huile de Rose bulgare est un produit de luxe et d’exception. On le comprend aisément quand on sait qu’il faut 3500 kg de fleurs fraîches pour fabriquer 1 kg d’huile essentielle, la cueillette se fait toujours à la main comme d’antan et il faut distiller les pétales très rapidement, dans les 10 à 15 heures après la récolte afin de préserver toutes leurs caractéristiques olfactives. En même temps, une seule goutte suffit pour profiter de ses bienfaits !

Le prix de l’huile essentielle de Rose Damascène bulgare considérée de meilleure qualité par rapport à celles fabriquées en Turquie ou au Maroc, reste parmi les plus élevés du marché, malgré cela, les parfumeries du monde entier se l’arrachent ! On comprend mieux pourquoi elle est également appelée “l’or liquide bulgare”.

L’huile de Rose bulgare a des bienfaits extraordinaires. En cosmétologie, c’est un puissant antiride, un astringent efficace, apaisant, hydratant et régénérant cutané. Elle a également des propriétés antiseptiques et anti-infectieuses (bactéricides, antivirales, antifongiques). En aromathérapie, on l’utilise pour favoriser le sommeil et la détente grâce à ses propriétés calmantes et relaxantes. C’est un bon antidépresseur qui stimule les sens et recharge le corps et l’esprit en énergie positive ! Finalement, on lui attribue des pouvoirs aphrodisiaques, et avant tout c’est un parfum capiteux, enivrant, inoubliable … sans doute, une des huiles essentielles les plus précieuses au monde …